03 59 28 18 24 03 59 28 18 25

Objet de votre demande

Informations personnelles


En savoir plus sur le traitement de vos données personnelles.
Menu
03 59 28 18 24 03 59 28 18 25
25 Rue Capron
59300 Valenciennes
8 Rue Sadi Carnot
59400 Cambrai
03 59 28 18 25
SCP Debacker et Associés à votre service pour vous accompagner
  • Droit immobilier
  • Droit commercial
  • Indemnisation du préjudice corporel
  • Droit de la famille
  • Droit du travail
Contactez-nous
25 Rue Capron
59300 Valenciennes

8 Rue Sadi Carnot
59400 Cambrai
HORAIRES Lundi au vendredi
8h30 à 12h – 14h à 19h

Avocat en préjudice corporel à Valenciennes et Cambrai

Un préjudice est une atteinte brusque et imprévisible, causant du tort à une personne ou à plusieurs. Le préjudice peut être corporel, moral, financier et avoir diverses causes (accident, attentat, agression…). L’avocat en préjudice corporel intervient pour défendre la victime de dommage corporel. Il œuvre pour l’obtention de l’indemnisation du préjudice.
Les compétences de l’avocat à Valenciennes et Cambrai sont les suivantes :
  • Établissement de la responsabilité civile, responsabilité du tiers
  • Expertise des conséquences du préjudice de la victime : préjudice corporel, dommage matériel, dommage moral
  • Conseil, assistance et défense pour l’établissement du lien de causalité entre l’accident de la vie (accident de la route, accident de jardinage, agression…) et le préjudice subi. Le cabinet Debacker et Associés possède l’expérience et les qualités pour agir avec diligence dans la défense des droits de son client.

Le principe de la responsabilité civile

La responsabilité civile d’une personne, physique ou morale, est recherchée lorsqu’un préjudice se présente. Théoriquement, une personne qui cause du tort à une autre doit indemniser sa victime : le conducteur qui endommage le véhicule d’une autre personne doit réparer les dégâts ainsi causés ; la responsabilité civile du conducteur est engagée à cause de ses actes. Il est possible toutefois qu’une personne réponde des faits d’autrui, c’est la responsabilité du tiers. C’est le cas du parent adulte, civilement responsable des agissements de ses enfants mineurs qui causent préjudice à autrui. Une entreprise endosse la responsabilité civile du fait de ses salariés, lors de leur prestation de travail : client mal servi dans un restaurant, par exemple, colis envoyé à une adresse erronée par le livreur. Le principe de la responsabilité civile veut que la personne responsable (parent, employeur, supérieur hiérarchique) réponde des actes de tiers à leur place. Ces considérations s’appliquent également aux institutions publiques, considérées comme civilement responsables des fautes des employés du service public : erreur médicale, égarement de dossier administratif, engorgement des bureaux, etc. Les polices d’assurance en responsabilité civile offrent des garanties permettant à l’assuré de dédommager la victime de préjudice, que celui soit de son fait ou de celui d’autrui. Préjudice de la victime

Le préjudice de la victime

Un accident de la vie, accident de la route ou une agression porte atteinte à l’intégrité physique de la victime.

L’évaluation du dommage

Pour évaluer le dommage subi, il convient de cerner la faute commise par l’auteur du préjudice : imprudence, négligence, faute professionnelle… Le dommage subi est en relation, il faut établir le lien de causalité entre les deux situations. Par exemple, l’avocat prouve que l’accident de la route a eu lieu par la négligence du conducteur qui n’a procédé régulièrement à l'entretien de son véhicule. Cette situation a causé de nombreuses blessures (préjudice corporel) à la victime ainsi que la démolition de sa voiture (dommage matériel). L’étendue du dommage est évaluée à l’aide d’expert en la matière, les assureurs et/ou l’expert médical pour les blessures. Un bilan médical initial est effectué pour servir de repère lors des futurs examens après consolidation des blessures.

L’existence du préjudice

L’avocat en préjudice corporel assiste la victime pour porter la preuve du préjudice et préparer la demande d’indemnisation. Il est important de qualifier correctement le préjudice ou le dommage subi par la victime. Le dommage corporel atteint l’intégrité physique de la personne, pouvant causer à la fois un préjudice moral et financier : la victime perd son autonomie, peut être défigurée, ne plus pouvoir travailler, etc. Le dommage peut être temporaire ou permanent, ce qui doit être compris dans la demande d’indemnisation. Le dommage matériel peut aussi être constaté et évalué : destruction de mur et d’objets précieux, bris de vitre, de portes…
L’existence du préjudice

L’indemnisation du préjudice subi

La demande d’indemnisation du préjudice subi passe par l’évaluation financière des dommages. C’est une question de négociation auprès de l’auteur du préjudice, ce dernier étant tenu de réparer les dommages causés lorsque le lien de causalité est parfaitement établi. En cas d’assurance responsabilité civile, l’assureur sera l’interlocuteur de l’avocat en préjudice corporel. Le montant demandé comprend généralement les frais médicaux (opération chirurgicale, hospitalisation) et soins de la victime, le coût du traitement permanent, si tel est le cas, la valeur du préjudice moral et le montant du dommage matériel
Permanence téléphonique
Lundi au vendredi : 8h30 à 12h – 14h à 19h
Vous appréciez, partagez !
SCP Debacker et Associes / Maitre Crasnault Phone03 59 28 18 24
Adresse25 Rue Capron
59300 Valenciennes